Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

inauguration de la chapelle de Wavrechain

petit retour avec quelques photos de la messe et avec le discours du Père Jean-Marc Bocquet

INAUGURATION  DE  L’EGLISE  RENOVEE  DE  WAVRECHAIN.  15  Novembre 2014.

 

 

 

 

            Monsieur le maire, Mesdames et Messieurs les adjoints et conseillers municipaux,

                        Messieurs les directeurs et enseignants des établissements scolaires,

Chers élèves bâtisseurs, Mesdames et Messieurs les bénévoles, paroissiens et amis de        la vie du Denaisis,

 

            Il est un débat d’aujourd’hui qui agite bien des gens, décideurs ou simples citoyens : le devenir des églises. Le coût de leur entretien, les exigences des normes de sécurité et de conservation patrimoniale, l’incapacité des diocèses pauvres à assurer le maintien des édifices dont ils ont la charge, l’attachement des populations à un bâtiment hautement symbolique, entraînent d’intenses perplexités devant les choix, notamment financiers, à consentir. Les attitudes sont diverses : de l’abandon pur et simple, lourd de risques à venir et d’amertumes du public, à la restauration inventive valorisant le patrimoine, et garante du respect qu’assure la laïcité aux citoyens croyants.

            Une église n’est pas qu’un bâtiment, aussi simple soit-elle. Les remous causés en certaines communes par la décision de « déconstruire » ou même de désaffecter un lieu de culte sont l’expression de sentiments encore très vifs de la part des habitants, d’affection pour un espace à part, nimbé d’une certaine lumière, discrète et impalpable, signe d’une présence bienveillante, où se déroulent et se célèbrent les évènements majeurs de la vie humaine de beaucoup. Comment en effet peut-on mieux signifier que notre vie est imprégnée de ce mystère qu’on peine à définir, qu’on appelle dignité ? Car pour quiconque cherche le sens de l’existence, la vie humaine n’est pas réductible à un processus biologique, politique ou économique.

            L’église est aussi lieu de relation, où se conforte la nécessaire interdépendance  des êtres d’une même chair que nous sommes, où est au moins affirmée la voie qu’elle se doit de prendre, l’Amour, le respect, la bienveillance. Où se dit l’Histoire des gens, faite de peines et d’espoirs, de déceptions et de simples joies. De relations, de toute manière. Notre époque nous révèle de façon particulièrement aiguë que la solitude est, à coup sûr, mort.

            Aussi sommes-nous particulièrement heureux de pouvoir réunir des personnes engagées de diverses manières, qui ont eu l’intelligence de mettre en commun leur savoir-faire et leur générosité : les paroissiens de Ste Remfroye, l’Institution Jean-Paul II, la Ville de Wavrechain. Ce chantier fut un record de rapidité, de bon goût et de sens du service gratuit. Merci à tous ceux et celles qui en furent les acteurs. Nous ne pouvons aujourd’hui qu’en goûter les bénéfices. Notre paroisse a ainsi accompli sa part dans l’œuvre si estimable entreprise par l’Agglomération de la Porte du Hainaut, à la rénovation des églises du territoire. Un choix qui, même s’il est par certains  contesté, en paroles ou en absence d’actes, met en valeur ce puissant levier pour restaurer l’estime de soi des gens : la culture, et le pressentiment de cette inaccessible étoile qui permet d’avancer personnellement et collectivement, et qu’on nomme le sacré.

            Soyez fiers, les jeunes ! En passant devant cette église, vous pourrez dire à votre copine, vos amis, et plus tard à vos enfants : « C’est moi qui ai travaillé à refaire cette église ! »

            Soyez fiers et heureux, vous les responsables et enseignants de Jean-Paul II : vous inventez des démarches qui renouvellent en profondeur les pédagogies souvent rigides de notre système scolaire.

            Soyez fiers, vous les élus de Wavrechain : vous participez à créer un mode de relation entre autorités civiles et instances qui ont pour mission d’exprimer le sens de la vie personnelle et collective, religieuses en particulier, qui permet de construire une cité harmonieuse, en mettant en commun, plus qu’en concurrence, des sensibilités et des convictions qui ne demandent qu’à être complémentaires. Nous ne pourrions que nous réjouir si vous étiez imités en d’autres communes.

            Soyez fiers, vous les gens du doyenné, et plus spécialement de Ste Remfroye et du relais de Wavrechain, vous les entrepreneurs qui vous êtes mis à la disposition des équipes de bâtisseurs, d’avoir une église dont la beauté sera moins de volutes artistiques ou d’architectures grandioses, que du cœur mis par quantité de partenaires à offrir à ceux qui ont recours aux services de l’Eglise, un cadre apaisant, communautaire et digne. C’est le premier hommage que nous devons de rendre à ceux et celles pour qui la vie n’est qu’un combat continu contre la précarité, le mépris ou la discorde.

 

            Aujourd’hui est un jour qui tranche sur la morosité déversée à jet continu par les informations nationales ou internationales. C’est un jour de paix et d’entente, de beauté et de joie de vivre. Jour de célébration.

            Merci à chacune et à chacun. Et, comme responsable de la communauté chrétienne de Ste Remfroye, je puis entonner, en le tordant un peu, ce qu’on peut considérer comme l’hymne national des croyants : « Que ta volonté soit fête »…Vous ne l’avez pas entendu, mais fête, je l’ai écrit « F Ê T E »…

 

 

 

                                   J.-Marc BOCQUET,   15 novembre 2014.

 

 

 

Article publié par com com • Publié Samedi 03 janvier 2015 - 15h50 • 924 visites

Haut de page