Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

31 octobre 2012 : église du Sacré-Coeur

Mercredi 31 octobre une centaine de personnes s'étaient rassemblées autour de Mgr Garnier pour célébrer une dernière messe en l'église du Sacré-Coeur.

le Mercredi 31 oct 2012 à 18h 00

Mercredi 31 octobre une centaine de personnes s’étaient rassemblées autour de Monseigneur Garnier pour célébrer une dernière messe en l’église du Sacré-Cœur.
Après 106 années de « vie religieuse »,  cette église échappe à un projet de démolition, et aura désormais une toute autre vocation.
En effet, le 30 août 2012 a été signé l’acte de vente l’église du Sacré-Cœur à l’association « La Maison de Mam’Jo ». Cette association a déjà permis la réalisation d’un orphelinat au Bénin.
De plus à l’initiative de sa présidente, Marie-José Nachez, elle va permettre aux jeunes en décrochage scolaire de pouvoir accéder au travail du bois : une école de production est créée, elle accueille depuis la rentrée au lycée Dampierre une dizaine d’élèves et s’installera dans l’église à la rentrée prochaine. Son nom : l’EPPED (Ecole de Production Privée Espalieu Denain) en hommage à Victor et Cécile Espalieu.
Une école de langues va également  y prendre place. Elle accueillera tous ceux qui désirent s’initier à l’anglais et sera dirigée par Philippe Nachez.
Cet édifice  va se trouver métamorphosé en un lieu de vie ouvert à tous, c’est une renaissance à une vie nouvelle, un nouveau départ.
Une question demeure pourtant sur toutes les lèvres : mais qu’en est-il du lieu de culte  promis ?
Un autre projet voit le jour : une nouvelle maison paroissiale.
Elle se situera dans l’ancien presbytère du Sacré-Cœur,  11 rue Jean Jacques Rousseau.
Un compromis de vente a été signé le 25 octobre dernier entre les propriétaires et le diocèse. Elle s’appellera « Sacré-Cœur  » et contiendra chapelle, salles et bureau.
Tout cela va redonner vie au quartier du Nouveau Monde.
Il y a un simple mot qui veut dire beaucoup de choses, il a très peu de lettres mais exprime plein de reconnaissance, c’est le mot : MERCI.
Merci à l’abbé Jean Marc Bocquet  qui a permis de mettre en œuvre toutes ces réalisations.

Article publié par Paroisse Ste Remfroye en Denaisis • Publié Samedi 17 novembre 2012 - 22h23 • 2027 visites

Haut de page