retour Sainte Remfroye en Denaisis - Doyenné de Denaisis - Diocèse de Cambrai
account_circle

Rentrée du Doyenné de Denain

"Ensemble tissons les liens"

le Vendredi 19 oct 2018

Pour rendre compte de notre foi, nous nous sommes retrouvés nombreux  ce vendredi dans la belle salle de Noyelles sur Selle.

Les participants de la formation Pierre et Paul ont animé l'introduction de notre soirée en répondant sous forme de petits sketches à la question : Pourquoi vous avez envie de faire Eglise après la formation et qu'est-ce qui a changé ?

- Nous essayons de changer notre comportement en étant plus accueillant et plus fraternel.

- Nous avons compris qu'il faut articuler prière et mission.

- Nous prenons le temps de la réflexion pour trouver le temps de faire les formations proposées par le doyenné ou le diocèse.

- Par le baptême nous devenons prêtre, prophète et roi, nous recevons l'Esprit Saint et participons à la mission de Jésus.

- Nous avons découvert le fonctionnement des paroisses, ce qui se vit ailleurs grâce aux partages pendant la formation.

C'est ensuite,  Monseigneur Dollmann, notre nouvel archevêque, qui a pris la parole : Rendre compte de notre foi, à quoi en sommes nous ?

Face au malhêtre, la société propose des solutions, nous avons la chance d'avoir une autre nourriture. Nous sommes invités à être témoin, le monde a besoin de témoins. Nous pouvons nous former car se former touche notre coeur, notre tête et nous lance dans l'action... Les chrétiens ont peurs, il faut oser, avec beaucoup d'humilité, rendre compte à travers les actes et les paroles.

On a besoin de passer du temps dans la vie religieuse, faire le don de soi-même, parler davantage de Jésus, il y a eu beaucoup de changements depuis Vatican II, comment mieux annoncer l'Eglise aujourd'hui :

Le mot EGLISE veut dire "appelé par Dieu à s'unir ensemble - ceux qui appartiennent au Seigneur". Ce peuple qui aime Dieu. Beaucoup on le désir mais ne le peuvent pas, le baptême est une porte d'entrée. Les gens ont de l'estime pour l'Eglise.

Quelle chance d'être de l'Eglise et de la faire grandir dans nos coeurs.

Il faut valoriser chaque service, chaque petite chose, avoir de l'estime les uns pour les autres. Accueillir chaque nouveau visage.

La question du mal et de la souffrance : Jésus l'a rempli de sa présence, certains s'ouvrent à la présence du Seigneur mais d'autres tombent. Il faut garder cette réalité dans notre prière.

Le mal est un mystère et pour nous croyants il y a le mystère de la foi. Dans notre relation au Christ,  nous nous tournons vers la croix et crions vers le Père. Il nous faut aller vers la mort avec un coeur de prière, un amour brûlant.

Le pire c'est le replis sur soi. Le plus important c'est la proximité au souffrant.

Après un petit temps de pique-nique (toujours sympathique), nous nous sommes retrouvés en atelier (la vie des paroisses) où nous avons réfléchi comment tisser de nouveaux liens cette année, et noté sur les mains (voir photos) une profusion d'idées !

"Entre nos mains tu es le pain, entre nos mains tu es la vie, ouvre nos mains pour donner le pain, ouvre nos mains pour donner la vie"

 

 

Article publié par Doyenné de Denain • Publié Mardi 23 octobre 2018 • 143 visites

keyboard_arrow_up